Une formation d’ingénieur électricien, de technicien de niveau III (BTS, DUT ou équivalent) ou un cursus universitaire de 2ème et 3ème cycles option génie civil, sciences et techniques de l’électricité, permettent d'accéder à ce métier. Toutefois, une expérience minimum en conduite de travaux s’avère indispensable, au cours de laquelle des qualités de charisme, des compétences techniques, un esprit entrepreneurial et des aptitudes manageriales devront avoir été reconnues au sein de l’entreprise.